contact professor
Thierry Umbreit

Illustration

Pending translation, sorry for the inconvenience.

Faire de l’élève un étudiant qui se mobilisera pour être un auteur indépendant et responsable en le menant à une démarche personnelle, ouvert aux multitudes d’expressions propres à son champs d’investigation en restant curieux des autres terrains artistiques.  Maîtrise du dessin, liens entre textes et dessins : apparents, sous-jacents.

L’Illustration, une ouverture multiculturelle

L’illustration contient le visuel comme unité fondamentale.  C’est une expression qui couvre un champ très large d’applications concernant plusieurs domaines, à commencer par le livre, l’imprimé et les supports numériques de par sa nature accompagnatrice de sens elle entre dans des expressions variées et ses supports d’utilisations sont encore plus diversifiés.  

Ces études s’inscrivent dans une haute école artistique. Elles offrent une formation polyvalente de qualité, un diplôme reconnu et une ouverture multiculturelle.

L’option s’intéresse à l’image narrative épousant toutes formes de dessins, photogrammes, montages, collages, impressions. L’illustration est développée de l’esquisse jusqu’à sa reproduction sur divers supports: le papier, le livre,  les médias imprimés et infographiques.  L’atelier s’intéresse à d’autres domaines artistiques qui la nourrissent, l’étoffent et la dynamisent.

Être étudiant en Illustration

Parmi ses objectifs, l’illustrateur discerne, dans le contenu et le sens d’un texte, l’attitude graphique, expressive et artistique afin que les images réalisées  soient un enrichissement et une nécessité.

Le travail de l’illustrateur se positionne par rapport à un contenu: pour une communication optimisée, au croisement de la gravure et de l’histoire de l’art, à la recherche de son indépendance en tant que créateur « d’histoires » en proposant une modulation expressive en fonction d’un contexte éditorial.             

Aussi dans l’accomplissement d’une création libre comme un auteur qui marque son terrain alliant la recherche graphique et l’invention narrative.  Il s’agit d’investir un champ aussi large que possible en travaillant en deçà et au delà du texte, des codes, de la commande, de la légende, de l’histoire, des actualités...

L’atelier d’illustration

Structure des études :

De type long (cinq ans) en deux cycles,  trois années de Bachelier et deux années de Master,  l’atelier se développe comme suit :

Première Bachelier :  

L’étudiant découvre les outils de la création à la disposition de l’illustrateur.   Une attention toute particulière est accordée au dessin leur permettant une prise de conscience de ses possibilités expressives, ainsi que des complexités attachées à chaque mise en relation d’une image avec un texte.

Deuxième Bachelier :

Eprouver les outils et l’expression et apprendre à gérer les questions posées par le travail d’illustrateur (structuration en étapes successives, prise en compte des contraintes de format.)

Troisième Bachelier :

Vers une expression artistique personnelle. L’étudiant choisit ses outils et répond aux questions posées par le travail d’illustrateur : scénarisation, découpages, définir des contraintes de format, optimiser la mise en page, aborder les problèmes d’impression et la reliure.

Première Master :

L’autonomie artistique et la naissance d’un auteur.
L’étudiant est chargé d’assurer son autonomie en matière de création artistique personnelle.
Il définit ses objectifs et s’engage à réaliser une liste de travaux singuliers durant l’ année .  Il s’engage dans un contrat moral qui l’amène à la réaliser un objet narratif complet.

Deuxième Master:

« Image et récit ».  La formation alterne les cours

artistiques et théoriques avec des séances d’observation participative dans les différentes phases de construction d’images narratives. La méthodologie se veut interactive et ouverte aux pratiques et technologies les plus actuelles.   tL’étudiant décide du sujet de son travail artistique (mémoire) qu’il parachève en fin d’année académique.