contact professor
Antonio Cossu

Comics

Pending translation, sorry for the inconvenience.

« L’atelier de Bande Dessinée privilégie toutes les formes de narration permettant aux étudiants de mener à bien leur autonomie créatrice.  Le seul préalable à la production d’images d’atelier est la volonté de porter à maturité un dialogue créatif permettant de s’épanouir généreusement quel que soient le genre et le thème abordés. »

La pratique d’atelier

La perception et la prise en compte des évolutions que subissent les formes d’expression contemporaines, les influences diverses qui la composent et la traversent, les métissages qui métamorphosent notre environnement (incluant aujourd’hui le Transmédia, les narrations hybrides, les webcomics) sont la «materia prima» propre à questionner l’étudiant tout au long de son parcours et le conduire (au-delà de la maîtrise technique) vers l’émergence d’un langage propre à satisfaire ses choix narratifs et visuels.

Afin de concilier l’exigence de la production d’images narratives et les désirs personnels de l’étudiant, il expérimente l’ensemble des éléments constitutifs du récit en image par palier, accompagné par les enseignants de l’option, à travers des exercices divers et variés mais précis dans leurs objectifs :

Scénario, découpage, composition, pertinence de la mise en scène(s), décors, montage, la psychologie de l’histoire et des personnages et le dessin font l’objet d’un apprentissage soutenu.

Être étudiant en Bande Dessinée

En première Bachelier, la pratique du dessin d’observation, du dessin de composition, la connaissance de la perspective, de l’anatomie, l’utilisation du dessin sous toutes ses formes, favorise l’expression du récit, développe le propos créatif de l’étudiant et sa maitrise de la relation texte-image.

La deuxième et troisième Bachelier perfectionnent et complexifient les apprentissages des prérequis mis en place précédemment.

L’autonomie progressive de l’étudiant, souhaitée quel que soit l’année en cours, gage de sa progression artistique résulte de la maitrise de ces prérequis.

En master l’étudiant poursuit sa réflexion sur la narration en image tout en étant capable de faire aboutir des projets personnels.

En deuxième master, l’étudiant fort de son expérience, continue la mise en chantier d’exploration, de recherches narratives, d’interrogations visuelles et formelles assurant l’émergence de réalisations qui attestent  de son originalité de créateur et de la place qu’il veut prendre dans un monde mouvant et émouvant.

Palmarès de nos anciens étudiants

Prix du Meilleur Premier Album au Festival d’Angoulême 2004.
Jules Verne Award 2005
Prix du Premier Album Festival de Roubaix 2016
Prix « Jeune Auteur » de Collonges la Rouge 2002
Prix de l’Album Jeunesse Darnétal 2003
Prix « Spécial du Jury » Colomiers 2003
Prix d’Honneur du Lycée François Albert de Noeux-les-Mines 2011
Prix « Meilleur Premier Album des Lycéens Picards » 2016/2017
Nomination « Premier album » BDgest 2016
Prix des lycéens Rhône-Alpes 2012
Etc.

Vision de l’atelier

« Le seul préalable à la production  d’images d’atelier est la pertinence narrative, la volonté de porter à maturité un dialogue créatif permettant aux envies les plus enfouies de prendre forme et de s’épanouir généreusement, et ce, quel quels soient le genre et le thème abordés »

Antonio Cossu – Responsable de l’atelier.